EQUIPE FANION : Article de presse de la semaine !

19 avril 2015 - 12:46

GODERVILLE (12E) - MONTIVILLIERS (11E)

 

 C’est l’autre affiche qui sent le souffre. D’un côté, on retrouve Goderville, vainqueur de ses deux dernières rencontres, qui pointe encore à dix longueurs du premier non-relégable. Et ce, même si ces derniers barouds d’honneur lui ont offert le droit de rêver encore un peu. De l’autre, Montivilliers qui a pris dix points lors des trois derniers matches, lui permettant de revenir à deux longueurs seulement du dixième Cany. Un nouveau succès pourrait permettre à l’ASM de s’extirper de la zone rouge pour la première fois depuis bien longtemps. Une victoire godervillaise rendrait encore plus crédible l’idée un peu folle de voir les Cauchois se maintenir cette saison.

 

La victoire devant Pavilly a ressemblé à un baroud d’honneur. Celle acquise dimanche devant le CSG les remet presque en course. Chose incroyable, il y a encore un mois. Toutefois, sachons raison garder. Dix unités séparent encore les Cauchois de Pavilly, premier non-relégable. Un gouffre donc, mais l’USG possède un match en retard (le 3 mai face à Luneray) et un calendrier qui va les voir affronter trois concurrents directs : Montivilliers (11e), Cany (9e) et Yvetot (8e). De quoi entretenir ce rêve un peu fou. « En réalité, on ne se prend plus la tête,affirme l’entraîneur Jérémy Briet. Cela fait des semaines que je ne regarde plus le classement. L’essentiel était de retrouver du plaisir. » Un sentiment qui avait disparu durant trop longtemps chez les Godervillais. « Honnêtement, la saison a été très longue, difficile, avoue Briet. Il y a eu des moments où j’ai eu envie de tout envoyer en l’air, mais on a tenu. On a su se dire des choses désagréables à un certain moment. »

Et Goderville a alors relevé la tête. Le match de dimanche à Gravenchon a été à cette image. Malgré trois, quatre occasions franches, ils subissent l’ouverture du score juste avant la mi-temps sur un penalty logique. « J’ai alors poussé une gueulante (sic) dans les vestiaires, explique le technicien, et les joueurs sont revenus avec de meilleures intentions. »

Choc face à Montivilliers

Résultat, l’USG renverse le match, inscrivant deux buts en une minute par l’intermédiaire d’Anthony Ebran et de Kévin Martin. Tout semble aller pour le mieux puisque le CSG se retrouve réduit à dix. Pourtant, les locaux parviennent à égaliser. « Malgré tout, les joueurs ont réussi à repartir de l’avant », se satisfait un Briet, finalement délivré par une nouvelle réalisation d’Ebran en toute fin de rencontre. « Il est clair que Gravenchon a été meilleur que nous techniquement, mais on a montré plus d’envie. »Désormais, c’est vers la prochaine journée que se tourne le coach godervillais, et cette rencontre face à Montivilliers. « La victoire est obligatoire pour pouvoir continuer à espérer, mais cela va être très compliqué car eux aussi sont en forme. » Et pour cause les Montivillons (11e) viennent de se payer Fécamp (4e) et Saint-Nicolas (2e), se relançant également dans la course au maintien. Toutefois, si l’avenir envoie tout de même Goderville en PH, ce qui reste très probable, Jérémy Briet pourra être satisfait de ce que ces joueurs ont démontré ces dernières semaines. « Ça fait du bien au moral, c’était important de montrer qu’on n’était pas si mauvais. Ce n’est pas totalement démérité. L’essentiel maintenant c’est de terminer le mieux possible. » Et de n’avoir aucun regret.

La victoire devant Pavilly a ressemblé à un baroud d’honneur. Celle acquise dimanche devant le CSG les remet presque en course. Chose incroyable, il y a encore un mois. Toutefois, sachons raison garder. Dix unités séparent encore les Cauchois de Pavilly, premier non-relégable. Un gouffre donc, mais l’USG possède un match en retard (le 3 mai face à Luneray) et un calendrier qui va les voir affronter trois concurrents directs : Montivilliers (11e), Cany (9e) et Yvetot (8e). De quoi entretenir ce rêve un peu fou. «En réalité, on ne se prend plus la tête, affirme l’entraîneur Jérémy Briet. Cela fait des semaines que je ne regarde plus le classement. L’essentiel était de retrouver du plaisir. » Un sentiment qui avait disparu durant trop longtemps chez les Godervillais. « Honnêtement, la saison a été très longue, difficile, avoue Briet. Il y a eu des moments où j’ai eu envie de tout envoyer en l’air, mais on a tenu. On a su se dire des choses désagréables à un certain moment. »

Et Goderville a alors relevé la tête. Le match de dimanche à Gravenchon a été à cette image. Malgré trois, quatre occasions franches, ils subissent l’ouverture du score juste avant la mi-temps sur un penalty logique. « J’ai alors poussé une gueulante (sic) dans les vestiaires, explique le technicien, et les joueurs sont revenus avec de meilleures intentions. »

Choc face à Montivilliers

Résultat, l’USG renverse le match, inscrivant deux buts en une minute par l’intermédiaire d’Anthony Ebran et de Kévin Martin. Tout semble aller pour le mieux puisque le CSG se retrouve réduit à dix. Pourtant, les locaux parviennent à égaliser. « Malgré tout, les joueurs ont réussi à repartir de l’avant », se satisfait un Briet, finalement délivré par une nouvelle réalisation d’Ebran en toute fin de rencontre. « Il est clair que Gravenchon a été meilleur que nous techniquement, mais on a montré plus d’envie. »Désormais, c’est vers la prochaine journée que se tourne le coach godervillais, et cette rencontre face à Montivilliers. « La victoire est obligatoire pour pouvoir continuer à espérer, mais cela va être très compliqué car eux aussi sont en forme. » Et pour cause les Montivillons (11e) viennent de se payer Fécamp (4e) et Saint-Nicolas (2e), se relançant également dans la course au maintien. Toutefois, si l’avenir envoie tout de même Goderville en PH, ce qui reste très probable, Jérémy Briet pourra être satisfait de ce que ces joueurs ont démontré ces dernières semaines. « Ça fait du bien au moral, c’était important de montrer qu’on n’était pas si mauvais. Ce n’est pas totalement démérité. L’essentiel maintenant c’est de terminer le mieux possible. » Et de n’avoir aucun regret.

Commentaires

Dylan Gobbé est devenu membre 15 jours
Futsal loisir : nouvelle photo 16 jours
Yan Hdz est devenu membre 25 jours
1-0
les loges / Seniors 1 26 jours
1-0
les loges / Seniors 1 26 jours
fête du sport : nouvelle photo 26 jours
coupe de france : nouvelle photo 30 jours
Anne-Marie Quéméner est devenu membre 1 mois
Une section futsal seniors à l'US Goderville? Seriez vous intéréssé? 1 mois
1-0
les loges / Seniors 1 1 mois
fecamp / Seniors 1 : résumé du match 1 mois
fecamp / Seniors 1 1 mois
pack 2017 : nouvelles photos 1 mois
Galerie du 17/08/2017 : nouvelle photo 1 mois
Galerie du 05/08/2017 : nouvelles photos 1 mois

CONTACTS (U.S GODERVILLE) 2016 - 2017 !

 

U7 J.BRIET  06-64-31-57-20


U9 J.BRIET 06-64-31-57-20

 

U11 J.BRIET 06-64-31-57-20



U13 (Honneur) A.AUVRAY 06-69-10-93-26



PREMIÈRE (R3) J.BRIET 06-64-31-57-20

  

RÉSERVE (Départemental 2) J.BRIET 06-64-31-57-20


VÉTÉRANS M.LEBARBAY 06-88-74-45-78

 

migne


PRESIDENT

J.M HACHE 06-08-86-47-04

 

RESPONSABLE ECOLE DE FOOTBALL

J.BRIET 06-64-31-57-20

 

RESPONSABLE TECHNIQUE

P.LEMIRE 06-06-56-23-79

 

STADE MAMIE BREANT - GODERVILLE